Lettre d'information #4 - Jeudi 30 septembre 2004 (déjà !).
(retrouvez la liste des lettres déjà émises à ce jour ici)

EDITO

Ô toi mon blogue,

Bonjour mon blogue. Je profite de cet instant d'intimité où nous ne sommes que deux pour venir me confier à toi.
C'est vrai, je m'étais juré de ne jamais éprouver le sentiment exhibo-prépostpubère d'avoir besoin de tes services, mais là, j'ai vraiment un problème !
Promis, je te refermerai une fois que j'aurai lâchement profité de tes conseils.
C'est que, vois-tu mon blogue, ma vie est assez agitée. Juge plutôt:

6h30: lever
7h: alors que je suis debout depuis 30 minutes, j'ouvre enfin les yeux en alternance pour la préparation des tartines pour toute la famille. Le reste s'est fait au radar.
D'un autre côté, comme le savon ça pique, c'est pratique d'avoir les yeux fermés pendant cette demie-heure. La nature est quand même bien faite !
7h30: j'ai fini mon déjeuner, j'ai servi celui de mon fils, je peux terminer de me préparer, voir si mon site web tourne, voir si je n'ai pas reçu de mail de fans pendant la nuit... non, juste des critiques.
8h: j'ai changé et habillé ma fille et je sors les voitures. De son côté, mon épouse a préparé les sacs, habillé le fiston.
8h10: comme tous les matins, je pars en retard, je ne serai jamais à l'heure au bureau. Demain je me léverai plus tôt, promis. Ma fille est dans son siège à l'arrière et acquiesce d'un "rheuha".
8h20: je largue ma fille chez sa gardienne, à 15 km de chez moi... Il paraît que c'est un beau coin de la Belgique.
8h25: je pars enfin pour mon boulot, je bosse à 120km de ma maison.
8h40: je peste: encore un accident dans la tranchée de Cheratte !!!
9h17: je freine hyper-sec car j'ai repéré un radar dans la berne centrale. Même si la photo est prise, le coup de frein est si violent que la voiture sera presque verticale et la plaque arrière sera à l'horizontale et illisible. La physique est quand même bien faite !
9h30: j'arrive au boulot, sourire, bonjour, café et au travail !
11h45: je mange devant mon écran, ça fait plus de 4 heures déjà que j'ai pris mon déjeuner et ça grogne sec.
12h: je reprends le travail.
17h45: je quitte le boulot
19h15: j'arrive chez moi, deux accidents sur la route et les ralentissements aux endroits habituels.
19h45: soit je joue avec mes enfants, soit je prépare à manger.
20h30: nous avons fini le repas, derniers jeux avec les enfants, occupations.
21h: après leur avoir lu deux ou trois livres, les enfants s'endorment.
22h: fin de l'heure que mon épouse et moi nous consacrons pour nous, quand même, ainsi que pour moi à ma part des tâches ménagères.
22h30: fin des tâches ménagères.
23h: soit je commence à dessiner, soit je fais de la musique, je réponds à mes mails, je maintiens mon site, je surfe sur le web. Ah tiens, on a essayé de hacker mon site pendant la journée... ah tiens, un mail acide et brûlant d'un fan de Renaud qui me reproche d'avoir omis de dire dans mes analyses des chansons de Renaud que "Qui d'autre qu'un artiste de génie comme Renaud pourrait faire rimer 'skai' et 'Kwai' ('Le volant en faux bois, les banquette en vrai skai / Le klaxon qui jouait le Pont de la Riviere Kwai') et rester credible comme c'est le cas dans la chanson 'la tire à Dédé', hein ???". Tiens, c'est vrai, je n'y aurais jamais pensé ! Heu... qui d'autre ? Michel Farinet ? Non ?
1h du matin: je me prépare à l'idée d'aller dormir.
1h45: je m'endors.

Et le lendemain, ça recommence.

Où est le problème vas-tu me dire ? La tranchée de Cheratte ? Non !
Le problème, c'est que je suis tombé à la télé et au hasard du zapping sur un concerto joué à la harpe tchèque... Et j'ai du coup envie d'apprendre la harpe tchèque !
Peux-tu m'aider à trouver 1h30 par jour dans mon horaire pour intercaler cela sans trop déranger le reste ???

Promis, je ne regarderai plus la télévision, cela me donne de mauvaises idées. N'est-ce pas mon blogue ? .... Héhooo... mon blogue ?

Mon blooooooogue !?

Bon, passons plutôt aux choses sérieuses.

LE PROVERBE IDIOT

"Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !"

Voilà le proverbe idiot par excellence ! En effet, si vous êtes d'accord avec ce proverbe, si pour vous il est toujours vrai (définition d'un proverbe), alors vous êtes un imbécile, simple application de ce qu'il affirme ! C'est un peu comme dire "je ne suis pas superstitieux, il paraît que ça porte malheur !".
Je vous vois déjà venir: vous allez essayer de vous rattrapper et vous allez me rétorquer "Ouais mais oh, minute là, ce proverbe, finalement, je pense qu'il n'est pas toujours vrai, c'est même souvent le contraire !"

Et là, comment peut-on négativiser le proverbe ?

POSSIBILITE A: "Il n'y a que les imbéciles qui changent d'avis", et comme vous venez de changer d'avis, vous êtes un imbécile !
POSSIBILITE B: "les imbéciles changent aussi d'avis", ce qui laisse le doute planer sur vous... et comme il n'y a généralement pas de fumée sans feu... comme le dit un autre proverbe...
POSSIBILITE C: "il n'y a pas que les imbéciles qui ne changent pas d'avis", mais comme vous venez de changer d'avis, ce n'est plus valable pour vous et ne vous dédouane donc pas !

BREF: vou êtes fichu et ce proverbe est idiot, j'en suis convaincu depuis des années... ooops.... JE SUIS FICHU !

MERVEILLEUSE ARAIGNEE

Avez-vous déjà vu une araignée tisser sa toile ? Merveilles que fait pour nous la nature !

Cela commence par le repérage. L'araignée prend son temps et choisit un coin propice pour sa toile: soit sur un axe de grande circulation d'insectes et si possible bourré d'embranchements et pas trop large pour être compatible avec une toile. Un peu comme les mendiants centr'européens à l'entrée de Bruxelles. A l'échelle humaine, cela peut représenter des dizaines de kilomètres (divisons par quatre car l'araignée a huit pattes) de repérage. Une fois le bon coin repéré, l'araignée grimpe sur ce qui sera le sommet de sa toile, initie son fil, se lance dans le vide comme pour un saut à l'élastique et se laissant porter par le vent en espèrant que ce même vent l'emportera vers la branche en face. Là, déjà, elle ne doit pas oublier de lier son fil à une branche, sinon elle tombe par terre. Mais en général, tout se passe bien. Elle tend ainsi un premier fil horizontal. Puis, elle revient en rempant le long de ce premier fil horizontal (un peu comme Tintin dans "le temple du soleil" au dessus de la cascade, mais avec le Milou dans le sac à dos en moins) tout en laissant pendre négligemment un second fil derrière elle. Du milieu de ce fil pendant partiront les autres rayons de la toile. Bref, une toile d'araignée, c'est une merveille, une oeuvre d'art, un chef-d'oeuvre d'invisibilité et de solidité... et c'est là que ça se gâte !

Car une fois que la toile qui se veut la plus invisible possible est terminée, l'araignée ne trouve rien de mieux que d'aller se mettre en plein milieu! Bonjour la discrétion! Seuls les insectes distraits par l'utilisation de leur kit mains libres en plein vol ou omnibulés par les radars éventuels placés dans la berne centrale peuvent encore éventuellement s'y coller. Mais il y a pire: il y a l'homme ! L'homme est pressé car il est 8h10 et il est en retard pour aller conduire sa fille chez la gardienne avant de partir travailler loin de chez lui. Promis, il se lévera plus tôt demain ! Il descend donc rapidement les escaliers qui le mènent à la rue, le maxi-cosi à la main, en regardant le sol pour ne pas tomber. Et là, il oublie que dans la descente, les sapins de chaque côté de l'escalier forment un couloir aérien relativement étroit pour les insectes et c'est là que l'araignée a dressé sa toile ! L'homme se retrouve alors la tête couverte de toile d'araignée et ça lui colle aux cheveux! L'avantage, c'est qu'il a maintenant une solution pour sa mèche rebelle. L'inconvénient, c'est que des cadavres d'insectes sur la tête, ça ne fait pas forcément bon genre en réunion !
Et le lendemain, l'homme sera à nouveau pressé, regardera à nouveau les escaliers dans la descente et se reprendra la tête dans la nouvelle toile de la même araignée.

Non, finalement, c'est idiot une araignée !

Le crayonné du prochain gag

En fait, j'ai mis Faldo un peu de côté pendant un mois pour me consacrer à d'autres choses plus ponctuelles. Mais le dessin du nouveau gag a déjà commencé :) Jugez plutôt :) Le gag final vous sera servi la première semaine d'octobre.

Alors, vous commencez à comprendre le gag ?

Le courrier des lecteurs

1. Emile, de Verviers (près de Liège (Belgique (au nord de la France)))

Bonjour.

J'aimerais vous faire part du manège auquel j'assiste tous les matins. Mon voisin d'en face, un grand gaillard solide (mais gentil), celui qui travaille loin, il descend les escaliers de sa maison quatre à quatre, avec sa fille dans une sorte de panier en plastique (ma femme dit que ça s'appelle un mixomatosi) et il regarde ses pieds. Du coup, il ne pense jamais à regarder si une araignée elle a tendu sa toile et paf, il se prend une toile sur le visage chaque matin ! C'est bête un être humain, non ? La nature est mal faite quand même ! Que faire pour lui ? Et cette pauvre araignée qui doit recommencer sa toile chaque jour !

Patientez, bientôt, ce sera le gel et il n'y aura plus de toile d'araignée jusqu'au printemps. Et si en plus vous croyez que votre voisin ne vous a pas repéré, mal caché derrière votre rideau de dentelles, à bien rire chaque matin de ses malheurs, vous vous trompez !

2. Jerry, de Wépion

Bonjour, je suis représentant de commerce et donc toujours sur les routes. J'ai découvert un nouveau système pour échapper au radar. Je connaissais déjà la peinture qui éblouit la photo et rend la plaque illisible, le détecteur de radar et le pied sur la plaque arrière (plus facile à moto qu'en voiture). J'ai déjà tout ça ! Mais là, l'autre jour, j'ai été dépassé très très vite par une voiture grise qui, quand elle a repéré un peu plus loin le flash dans la berne centrale, a enclenché un mécanisme et s'est retrouvée... en poirier sur ses roues avant sur quelques mètres. La plaque était ainsi illisible. Génial ! Auriez-vous connaissance du nom de ce système, il m'en faut un!!!

Heuu, non. Je roule comme un ch'ti pépère, je ne dépasse jamais les limites... de la voiture. Je pense surtout que vous vous être trompé de newsletter ou que vous vous croyez sur le forum de casquette&tuning magazine.

3. Marvin, de Sambreville

Bonjour, je vous écrit pour vous dire que je n'ai pas aimé le dernier Amélie Nothomb !!!

Ah, c'est vous ?

4. Marvin, de Sambreville

Bonjour, je vous écrit pour vous dire que je n'ai pas aimé le film "Amélie Poulain" !!!

Ah, c'est vous ?

5. Marvin, de Sambreville

Je suis vraiment distrait ! C'est pour signaler que, par contre, j'ai aimé votre dernier gag Faldo !

Ah, c'est vous aussi ?

 

Allez, bonne soirée à tous !

Dany