Lettre d'information #3 - Mercredi 25 août 2004.
(retrouvez la liste des lettres déjà émises à ce jour ici)

EDITO

Je vais faire bref cette fois-ci. Après m'être froissé avec le collectif Gras-hia (lettre #1) et m'être garanti une surveillance rapprochée par les services secrets allemands (lettre #2), il est plus que temps que je me calme.

Je tiens toutefois à exprimer mon bonheur. Oui, c'est vrai, je vis une période d'immense bonheur: des amis très proches viennent d'être papa et je cela me remplit d'une joie intense... c'est vrai quoi ! Il n'y a aucune raison pour que je sois le seul dans mon entourage à me taper les veilles d'un bébé hurlant à 3h du matin alors que je dois faire 140km d'autoroute 4h plus tard !!! Non mais ! Il n'y a pas plus de raisons pour que je sois le seul que je connaisse à devoir changer des langes sales 3 fois par jour, à essayer de contrôler les colères d'un enfant que seul un soporifique pour rhinocéros pourrait éventuellement calmer, à stresser à la moindre toux, au moindre bobo, à l'enfant qui gémit avant de s'endormir, à l'enfant qui ne fait plus de bruit une fois endormi (il ne bouge plus !! ce n'est pas normal !! allons voir !!), aux vacances qui arrivent et qu'il va falloir remplir, aux vacances qui se terminent et la rentrée qui s'annonce.

En fait c'est le même principe que le feuilletage de magazines people. Quand on lit un magazine people, on est heureux de constater que telle princesse a des problèmes d'ongle incarné et passe ses soirées le pied sur le coussin à écouter du Michel Farinet en gémissant, comme nous, que tel prince a des problèmes d'aérophagie après avoir bu une eau minérale allemande, comme nous, ou encore que tel héritier d'une illustre famille a des problèmes avec son garagiste pour faire jouer la garantie des plaquettes de freins de la Rolls qui n'ont pas tenu 23.132 km alors qu'il ne les utilise pas intensivement, même qu'il se sert du frein moteur dans les descentes et que sa femme roule comme une religieuse, presque comme nous.

Oui, ça console de savoir que je ne serai pas le seul à me demander ce que l'enfant va devenir, si j'ai fait les bons choix, si je l'éduque bien, s'il n'est pas déjà trop tard pour certains points, s'il est simplement heureux. Je ne serai pas le seul à entendre 500 fois sur 500 km de route un "c'est encore loin les vacances, Papa ?" venir de l'arrière de la voiture.

Mais pourquoi tant d'efforts et de stress ? C'est vrai ça, pourquoi ? Je dois avouer que quand mon enfant me sourit, je suis parcouru de frissons. Et je ne parle pas du premier "Papa", bras tendus qui m'a fait fondre. C'est vrai aussi que voir grandir son enfant, le voir avancer, ramper, marcher à 4 pattes, puis 2, puis 2 en altenance avec 0 pendant des heures de sauts, c'est autant de souvenirs inouis et impérissables. Et le voir apprendre à jouer, lire, compter, rire ou simplement le sentir heureux et pouvoir lui apporter quelque chose, c'est autant de victoires parmi les plus belles dont on puisse se vanter.

Non, finalement, si je suis heureux pour mes amis, c'est le plus sincérement du monde. Félicitations les gars, je vous promets énormément de joies, le reste s'oubliera !

Le gag Faldo 52

Voilà, il est en ligne à cette adresse

La découverte

Hé, vous savez quoi ? Il est possible d'aller dormir avant 1 heure du matin !!! Je vais mettre illico ma découverte à profit !

A la prochaine !

Dany